En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies nous permettant de réaliser des statistiques de visites.

antalya escort gebze escort antalya escort ataşehir escort

Ironman : jusqu'à tomber dans les pommes pour un slot à Hawaï...

Antoine Dom Vincent IM Wales 2016 2Le fondateur de l'équipe The Team triathlon dont l'objectif est la qualification aux championnats du monde Ironman d'Hawaï a frôlé la qualification, au Pays de Galle, ce 18 septembre.

Mais à une bordée d'atteindre le graal, la machine a tilté. Un combat éternel entre volonté de fer et limites physiques... Son récit. Piquant !

 Voici, à chaud, le récit  de Dominique Ancelin qui concourait sur l'Ironman du Pays de Galle, le 18 septembre dernier, avec deux autres Teamers, Vincent Matton qui décroche son slot pour Hawaï en 40-44 ans (5ème place dans son groupe d'âge) et Antoine Brabant, qui après un énorme vélo, n'a pu aller chercher la qualif' sur un marathon très sélectif...

Dom IM Wales 2016« Je vous donne des nouvelles maintenant que je sors du bain/douche, et que je suis allongé.

Comment vous dire... Je connais maintenant l'expression « fermer la lumière ». Et tout net !

Lors de cet Ironman du Pays de Galle, j'ai sorti ma meilleure natation en 58 minutes à ma montre Garmin. C'était 2' de moins que le temps demandé par mon entraîneur, Benjamin Pernet.

J'ai ensuite roulé en 5h42 toujours à ma Garmin, soit 3 minutes de moins que le temps demandé par Benjamin. Le parcours est extrêmement dur. Pas de pluie, très peu de vent mais super super dur. C'est le plus dur que je connaisse sur Ironman. Même Nice est plus facile pour ma part.

Je roule donc les 180 km presque toujours seul. En prise, allongé sur le vélo comme m'a demandé Benjamin. C'est dur mais je repense à toutes les séances avec Vincent et mes coéquipiers, et je me dis que je roule pareil, mais seul cette fois-ci. Vincent s'est dit la même chose de son côté. Au final, on roule sur des temps presque identiques, tous les deux avec 2' d'intervalle. Comme quoi...

Serrer les dents, veiller à la concurrence

Sur les 50 derniers kilomètres, je roule avec deux gars dont un qui porte le dossard 188. J'ai passé une soirée complète à analyser et à cocher tous les concurrents de mon groupe d'âge des 45-49 ans. Et ce concurrent était le deuxième du groupe d'âge, l'année passée, au Pays de Galle. Mais, lui aussi a dû étudier la concurrence car il me regarde souvent. Il roule aux 12 mètres règlementaires derrière moi. Je n'arrive pas à le lâcher, et il fait toutes les descentes au carton, à prendre trop de risques pour moi. Je le laisse donc filer à 10 km de la fin des 180 km de vélo...

Il est temps d'attaquer le marathon. Et, à pied maintenant, j'oublie vite l'allure demandée par Benjamin. C'est impossible à tenir, ici. Ça monte sur 70 % du parcours. Mais, grâce aux pointages, je sais que je suis 6. Hawaiien... Je m'accroche à mon rêve, je sers les dents, fort. C'est très dur. Vraiment très très dur...

Maintenant, j'ai les cuisses en feu, dans cette putain de grande montée, mais je me refuse à marcher. Je ne veux pas marcher ! Je teste l'incontinence en courant... Et au pris d'un gros effort mental, j'y arrive. Pas clean clean, mais je n'ai pas le choix... Le 5ème et le 4ème sont à 300 mètres devant moi. Ils le savent et ne lâchent rien. Le 188 est un Suisse, en rose bonbon.

Je travaille donc sur les fins de côtes pour recoller, mais ils me voient aux turnings et remettent une couche dans les descentes. L'écart ne bouge pas... Mentalement, le 188, s'il est encore là cette année, c'est qu'il a pas pris son slot pour Hawaii. Donc au rolling down, je suis bon, s'il refait pareil cette année. Je me dis : « tant pis, je n'y arrive pas », alors, je reste à distance et je contrôle. Au troisième tour, en haut de la côte, ils grimaces tous les deux. C'est dur pour eux aussi. Je reprends espoir de les bouffer à deux d'un coup...

Le trou noir...

Antoine Dom Vincent IM Wales 2016 3Enfin, arrive l'entrée dans la ville vers le kilomètre 30/31, je crois... Je commence à monter et puis, plus rien, le vide. Plus aucun souvenir ! Lorsque je reprends conscience, je suis position PLS (position latérale de sécurité, NDR), par-terre, les jambes sur la route et le corps sur le trottoir. J'ai trois blousons sur moi et un autre qui me sert d'oreiller.

J'ai un masque à oxygène sur le visage. J'entendais qu'on criait mon prénom, mais impossible d'ouvrir les yeux, je n'arrivais pas à répondre. Très bizarre, comme sensation... Quand enfin je demande ce qui s'est passé, et où je suis ? On me répond que j'ai titubé avant de m'écrouler d'un coup. C'est un monsieur qui m'a rattrapé, juste à temps apparemment, avant que ma tête touche terre.

Je demande alors où sont mes Oakley, et tout le monde se marre. « Il va mieux ! » Dans mon malheur, une très très jolie fille, belge, mais travaillant à Londres, restera avec moi tout le temps de ma récupération, me tenant la main et traduisant pour moi. Elle me donnera sa gourde à boire et un Snikers. Je me dis qu'il y a quand même de belles personnes sur la Terre. Elle me tient la main aussi dans l'ambulance jusqu'à la tente médicale et attendra avec moi les résultats de l'examen du médecin, avant, enfin, d'aller retrouver ses amis dont un triathlète sur l'Ironman...

Bilan : tension prise trois fois et très faible, électrocardiogramme correct, gros malaise en fait. Grosse fatigue et très très froid. Je suis gelé même avec trois couvertures. Je suis tout blanc paraît-il... Une heure plus tard je peux enfin quitter la tente médicale mais la tête me tourne et je me sens partir. D'où la douche/bain, car il m'est presque impossible de rester debout.

Que dire d'autre ? Je suis déçu, bien-sûr, et je ne sais vraiment pas pourquoi ni comment c'est arrivé. J'ai pris tous les gels comme Benjamin me l'avait conseillé, bu, eau, Coca. Peut-être pas assez bu sur le vélo ? J'en sais rien. Toujours est-il que je me souviens de rien du tout. Je ne me vois pas tomber.

Merci pour votre soutien !

Ironman tatoo WalesEt maintenant ? Vacances sportives, repos physique, après cette grosse année, mes 9h45 en juin sur l'Ironman de Klagenfurt et ce deuxième Ironman... Zéro sport jusqu'au 1er novembre.

Pour 2017, il y aura forcément un Ironman mais je ne sais pas encore lequel. Wait and see.

Un énorme merci à Anne pour son soutien et ses pointages. Ses encouragements et sa bienveillance. Merci à vous tous qui avez pris de mes nouvelles. Merci à mon entraîneur Benjamin qui passe beaucoup de temps sur mon "cas" pas désespéré paraît-il...
Et, merci, bien sûr, à ma très jolie Belge à qui il faut que j'envoie un long mail de remerciements. À Séverine aussi qui a pris le relais une fois les au-revoir fait à mon ange-gardien. Et je terminerai par féliciter Vincent, qui a pris sur cette course son ticket royal et Antoine qui a fait un super vélo et qui a su tenir pour passer la finish-line.

 

Lire aussi :

 The Team : « j'ai la conviction que notre modèle est porteur ! »

En bref

 

Recharger sa licence 2019 pour participer aux épreuves de course à pied

Licence fftri
La nouvelle règlement de la Fédération d'athlétisme de novembre 2018 a fait beaucoup de bruit. En ne reconnaissant plus explicitement la licence de triathlon, celle-ci n'aurait plus permis aux triathlètes de se présenter (sans certificat médical) aux épreuves de course à pied. Pour y remédier, la FFtri réédite les licences (à recharger sur le site fédéral) avec la mention "sport en compétition". Le moyen de les rendre admissibles en course à pied !
 

Record impressionnant de Patrick Lange sur l'Ironman d'Hawaii

patrick lange ironman
#ironmanhawaii Patrick Lange remporte pour la deuxième année consécutive les championnats du monde de triathlon Ironman ce 13 octobre 2018. À 32 ans, l'Allemand termine en 7h52'39, premier à descendre sous la barre des 8h à Hawaii. Record impressionnant après un marathon en 2h41. Le deuxième, Bart Aernouts (7h56), et David McNamee (8h01) cassent également le record de l'épreuve. Année de record !
 

Un douzième Ironman français en 2019 : l'Occitaman en septembre

occitaman2019

Annoncé pour septembre 2019 par le TUC Triathlon, à l'occasion de sa 10ème édition, l'Occitaman sera le nouveau triathlon XXL à Toulouse ! Si la date précise n'est pas encore fixée, les inscriptions sont prévues dès mars prochain...
 

 

Plonger dans les brumes celtiques n'est pas donné à tout le monde !

La vidéo de Trail and Mountain Runner revient sur les conditions extrêmes du triathlon longue distance (XXL) Celtman en Ecosse.
 

Un certificat médical tous les trois ans, sauf...

licence renouvellement triathlon
Le bureau de la FFtri d'avril a validé le processus de renouvellement "automatique" des licences. La présentation d'un certificat médical sera obligatoire tous les trois ans pour les triathlètes qui n'ont pas de problème de santé. Toutefois, ils seront soumis chaque année à un questionnaire de santé préalable...
 

Instagram XLtri

XLtri

Calculez votre vitesse !

Calculez votre vitesse
: :
0 km/h soit 0 min/km

S'inscrire à la newsletter

Les tweets XL Triathlon