En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies nous permettant de réaliser des statistiques de visites.

antalya escort gebze escort antalya escort ataşehir escort

Tours'nman : un nouveau triathlon au format Ironman dans le Centre en 2018

Les châteaux de la Loire auront leur triathlon au format Ironman (3,8 km natation, 180 km vélo et 42 km course à pied), le 10 juin 2018. La création de ce onzième triathlon longue distance (XXL) français, au cœur de l'Hexagone, est motivée à la fois par le souhait de la découverte d'une région de charme et la volonté de rendre l'épreuve accessible au plus grand nombre.

Interrogé par la rédaction d'XL Triathlon, un des organisateurs Fabien Caillé nous présente la future épreuve, au nom du comité départemental de triathlon d'Indre-et-Loire, et avec pour partenaire Tours Événements.

C'est réellement une opération séduction que propose l'association de Tours Événements et du comité départemental de triathlon d'Indre-et-Loire. Le lancement du nouveau triathlon Ironman 2018 a été pensé depuis 2016 et veut fédérer de véritables spécialistes de l'événementiel et de l'organisation d'épreuves de triathlon. Objectif : en faire un rendez-vous incontournable du circuit national longue distance...

> Fabien Caillé, président du Triathlon Club de Joué-lès-Tours et ancien président du comité départemental coordonne l'organisation du Tours'nman. Il répond à nos interrogations sur la prochaine épreuve...

XL Triathlon : deux nouveaux triathlons au format Ironman sont nés en 2017 (Xtrembreizh et Bearman), portant à dix ces épreuves longues distances pour la France sans compter l'Ironcorsair prévu l'année prochaine. Dès lors, comment va se positionner l'organisation du Tours'nman, en 2018 ?

Fabien Caillé : Les épreuves concurrentes les plus proches sont effectivement à Hourtin (Frenchman) et en Bretagne. Mais nous disposons de nombreux atouts. L'organisation de l'épreuve à Tours a le sérieux avantage d'être à une heure de train de Paris et de proposer une découverte unique de notre patrimoine.

Le « défi des rois » sera un événement où nous privilégierons la qualité des prestations tant dans l'organisation de l'épreuve qu'en permettant au public de profiter de la course. Par exemple, sur la partie natation, les spectateurs pourront suivre les athlètes tout au long des 3,8 kilomètres...

Le tracé du parcours a d'ailleurs deux objectifs majeurs : le rendre le plus accessible possible aux triathlètes avec la quasi-absence de dénivelé et de proposer un cadre nature le long des rivières, sur les chemins de randonnées ou en découvrant les châteaux de la région...

 XL Triathlon : quelle a été l'émulation de départ pour l'épreuve ?

Tout est parti de la participation d'un membre de l'équipe de Tours Événements à l'Embrunman, en 2016. L'entreprise, notamment son directeur, a pu découvrir l'ambiance et la difficulté des triathlons longue distance.

Ils sont spécialisés dans l'organisation d'événements notamment sportifs et ils ont tout naturellement pris contact avec le président du comité départemental de triathlon, Nicolas Hay, en septembre... De mon côté, au Triathlon Club de Joué-lès-Tours, j'organise des triathlons depuis quinze ans. Mais l'organisation d'une grosse machine comme un Ironman était compliqué.

Dès lors, la proposition de Tours Événements nous a permis de nous concerter, au niveau du département, et de réunir les clubs de triathlon. Nous avons mis nos ressources en commun pour toute la partie logistique. Et nous nous appuyons sur des experts et spécialistes, comme Dominique Frizza qui a organisé les championnats d'Europe de triathlon à Châteauroux...

C'était l'occasion que nous attendions pour organiser une manifestation d'envergure nationale dans la région en triathlon !

XL Triathlon : vous avez mobilisé les acteurs locaux, organisé des réunions, répartis les rôles... Mais pourquoi lancer la campagne si tôt ?

Les inscriptions sur les Ironman se font maintenant un an à l'avance avec des épreuves qui se remplissent vite... Nous voulions être prêts et, dans ce contexte, il était important de se faire connaître. Nous ouvrons donc les inscriptions en septembre avec 500 dossards et prévoyons la possibilité d'inscrire des personnes en relais.

J'observe aussi qu'avec l'augmentation du nombre d'épreuves XXL, la demande grandit. Il est important d'offrir le choix aux triathlètes. Il en faut pour tous les goûts. Car nous ne serons pas en concurrence avec l'Altriman et ses dénivelés de montagne. Mais moi qui pratique le triathlon depuis près de quinze ans, j'ambitionne avec toute l'équipe que les athlètes repartent heureux et véhiculent une belle image de l'épreuve.

 XL Triathlon : des surprises sur le parcours ? Qu'avez-vous prévu exactement ?

D'abord, le parc à vélos sera installé dans le grand hall d'exposition de Tours, donc dans un espace couvert et éclairé. Ce sera un confort supplémentaire pour les athlètes.

Pour le parcours, la natation se fera sur un aller-retour dans le Cher, un bras de rivière qui sert de base d'aviron et qui est suffisamment large pour que les nageurs se croisent. Il n'y a pratiquement pas de courant. Et les bords du Cher sont aménagés et accessibles aux spectateurs...

La sortie de l'eau pour rejoindre le parc à vélo sera un peu longue, environ 500 mètres. Avant d'enchaîner à vélo en longeant trois rivières différentes sur des routes bien connues des triathlètes de la région. Ce seront des routes roulantes avec le maximum possible de revêtements de qualité. Il y aura aussi des passages aux abords de châteaux, mais c'est encore à affiner.

Petite surprise pour le demi-tour vers la seconde boucle de vélo de 90 km, nous ferons passer les athlètes sur le circuit de voitures Nascar de l'agglomération tourangelle. Nous prévoyons un aller plutôt en vent de face et, dans le dos, pour le retour.

Pour les 42 km de course à pied, le circuit (en deux boucles) formera un huit avec l'arche d'arrivée en son centre. De cette façon, les spectateurs pourront voir les concurrents passer et repasser. Nous avons choisi un maximum de chemins de randonnées aménagés, le passage près d'un plan d'eau, d'un golf... Un décor champêtre, plat et ombragé. Et non pas des allers-retours le long d'une route !

Nous avons également voulu respecter au maximum la réglementation et le format 226 km.

XL Triathlon : et quelles sont vos attentes pour cette première édition 2018 ?

Notre ambition est de miser sur la qualité. Mais nous n'avons pas aujourd'hui de références. Et nous devrons voir, par exemple au vu du nombre d'inscriptions en fin d'année, si nous pouvons prévoir des écrans géants ou d'autres aménagements...

En fixant à 238 euros les inscriptions (200 premiers dossards - NDR), nous avons adopté un tarif dans la moyenne basse. Et nous verrons en marchant si nous pouvons étoffer la prestation...

 

Le site du Tours'nman