En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies nous permettant de réaliser des statistiques de visites.

antalya escort gebze escort antalya escort ataşehir escort

Les 111 Français qualifiés à l'occasion des 40 ans de l'Ironman de Hawaï : les temps et les épreuves !

Ironman Kona 2017 5

111 triathlètes français(es) participeront à l'édition 2018 des championnats du monde Ironman d'Hawaii. Ils ont décroché leur fameux slot parmi une trentaine d'épreuves de triathlon du label Ironman (3,8 km de natation enchaînés avec 180 km de vélo pour terminer par 42,2 km de course à pied) organisées à travers le monde.

Avec la quarantième édition du world Ironman championship, le samedi 13 octobre 2018, l'île de Kona accueillera ainsi la crème du triathlon longue distance, soit 2 500 triathlètes. Retour sur cette épreuve très particulière, les qualifications (slots) et les chances françaises de podium...

Quel est le sportif le plus performant : le nageur, le cycliste ou le coureur ? C'est pour trancher cette question qui opposait les deux plus grands clubs hawaïens de course à pied et de natation sur fond de performance cycliste d'Eddy Merckx que John Collins, commandant appartenant à l'US Navy et triathlète suggère la création d'un triathlon de l'extrême pour les départager.

C'était il y a quarante ans et ce premier défi visait à traverser à la nage la Waikiki Roughwater Swim (3,8 km natation), faire le tour de l'île d'O'ahu (185 km vélo) et terminer avec le marathon d'Honolulu (42,2 km de course à pied). Le gagnant remporterait le titre et se verrait affublé du qualificatif d'Iron Man.

Gordon Haller (11h46) devient ainsi le premier « Ironman » avec les onze autres finishers alors que trois autres participants doivent abandonner. Sa victoire, malgré le temps qu'il a pris pour se changer à son hôtel après la natation, n'est pas un hasard. Cet hyperactif aime le sport et a participé, à l'époque, à de multiples épreuves en natation, des marathons, pentathlons et va rouler « partout où c'est possible ».

Le première femme n'y participera qu'en 1981 alors que l'épreuve est désormais organisée sur l'île voisine de Kona, la plus grande. Mais c'est la vidéo de Julie Moss, l'année suivante, à bout de force mais magistrale de détermination, qui donnera ses lettres de noblesse au désormais réputé triathlon Ironman d'Hawaï...

 

 « Nagez 2,4 miles ! Roulez 112 miles ! Courez 26,2 miles ! Vantez-vous pour le reste de votre vie ! »

111 Françaises et Français (hors professionnels) éprouveront le fameux slogan lancé il y a quarante ans : « Nagez 2,4 miles ! Roulez 112 miles ! Courez 26,2 miles ! Vantez-vous pour le reste de votre vie ! ». L'épreuve du Pacifique qui alimente tous les fantasmes réunira 2 500 meilleurs triathlètes, prêts à en découdre.

Le cru 2018 est d'ailleurs excellent pour les Français qui placent onze qualifiés de plus que l'an passé, tant chez les femmes que les hommes. Linda Guisnoiseau (20ème en 10h57) était déjà à Kona l'an passé avec 13 triathlètes masculins également présents lors des derniers championnats du monde. De très bonnes performances, notamment dans les catégories où il a fallu terminer premier dans sa catégorie pour remporter le slot...

Pour les qualifications, certains Ironman ont été particulièrement favorables aux Français cette année. Notamment, sur la première édition 2017 de l'Ironman italien (qualificatif pour 2018) qui totalise 7 qualifications françaises. Même nombre de slots au Pays de Galle, au détriment de ceux obtenus en Angleterre, à Bolton, comparé à la précédente édition. En revanche, la nouvelle édition de l'Ironman norvégien offre lui aussi leur slot à une Française et deux Français.

Naturellement, la France avec ses deux full Ironman (Nice et Vichy) constitue toujours, et encore plus en 2018, le premier contributeur de slots Français, proximité oblige. 42 slots ont ainsi été décrochés par les « Nationaux ». Nice et Vichy font maintenant pratiquement jeu égal...

Un sub 9 heures possible cette année !

Si les deux tiers des qualifications françaises aux championnats du monde viennent d'Europe, une destination, l'Afrique du Sud semble garantir à elle seule, cette année encore, son lot pour les Français. Ils sont en effet six cette année à obtenir leur sésame.

Maastricht, le Texas, Cozumel, Francfort ou Zürich ont chacun vu trois Français remporter leur slot. Ils n'étaient plus que deux à Xiamen (Chine), en Californie, à Bolton ou Barcelone. Et seul(e) une ou un triathlète tricolore a obtenu sa place pour Hawaï à Lanzarotte, Chattanooga, Hambourg, Santa-Rosa, Los Cabos, à Liuzhu (Chine), dans le Maryland ou en Nouvelle-Zélande.

S'il est difficile de comparer les temps moyen de qualification d'une année sur l'autre, l'année 2018 semble cependant une année de records. Puisque, chez les hommes, la très forte majorité des Français de moins de 50 ans se sont qualifiés en moins de 10 h, en mois de 11 h pour les cinquantenaires. Alors qu'en 2017, les qualifications en dix heures pour les moins de 50 ans représentaient la norme.

Épreuves différentes, conditions météos et parfois parcours qui changent rendent toutefois difficile l'exercice de comparaison. Néanmoins, tous les indicateurs semblent indiquer la bonne préparation et la réussite des Français. Le détail de leurs qualifications (tableaux ci-dessous) sera complété après le 13 octobre, avec les temps et places réalisés sur la petite île du Pacifique, qui fait rêver tout triathlète.

Victorieux en 2017 à Hawaï dans leur catégorie respective, Antoine Méchin (25-29 ans) et Christophe Lemery (50-54 ans) défendent cette année leur titre. Philippe Anthony sera également de la partie après sa belle huitième place en 45-49 ans de l'an passé. En revanche, Tristan Beaufils (18-24 ans) et Frédéric Sultanat (60-64 ans), deuxièmes en 2017, ne participent pas à ces championnats du monde.

Avec ses 9h01 dans l'humidité torride de Hawaï, Antoine Méchin avait réalisé la meilleure performance française en 2017, et une quarantième au général (groupes d'âge : hors profesionnels). Et vue la densité des forces françaises cette année, la barre des 9 h pourrait bien être franchie. Les Belgy, Edus, Gaspariau, Adam, Martin ou Kurc-Boucau, qualifiés en moins de 9 heures, pourraient bien reproduire leur performance... Si le climat hawaïen ne leur joue pas de tour !

Les Françaises ont, elles aussi, monté d'un cran sur les qualifications aux mondiaux. La moitié d'entre elles se sont qualifiées en moins de 11 heures. De belles performances même si cela doit être pondéré compte tenu de la plus forte densité de jeunes cette année...

Dans une tout autre catégorie, l'Américain Gordon Haller, premier titré de l'Ironman d'Hawaï en 1978, concourra lui aussi pour ce quarantième anniversaire d'un triathlon hors norme. Pensez à surveiller la catégorie des 65-69 ans !

Pour les 15 Françaises qualifiées à Kona en 2018

NOM

 AGE

TEMPS QUALIFICATIF

PLACE QUALIFICATIVE

 ÉPREUVE QUALIFICATIVE

TEMPS KONA 2018

TEMPS DES FRANCAISES QUALIFIÉES EN 2017

 Bénédicte Perron 23 10h47 1ère Francfort
 Jeanne Courtois 27 11h24 1ère Lanzarotte
 Héloïse Focquenoy 27 10h54 2ème Norvège 2017
  Laurie Canac
 29  11h08  1ère  Malaisie 2017
 Candice Mizon 30 10h02 1ère Vichy 2017
11h01 (1ère)
 Nadège Tryoen 36 10h21 3ème Vichy 2017
 Perrine Fages 37 13h34 11ème Malaisie 2017
 Audrey Nalin
 37  10h37  1ère  Nice  
 Sonia Guilloux-Reynaud  41  11h08  1ère  Nice  
 Marie Nguy 42 6h04 8ème 70.3 Xiamen
 Linda Guinoiseau*
 45  10h09  1ère  Nice 11h13 (1ère)
 Caterine Houseaux  53  10h31  1ère  Nice
  Marianne Sutra
 57  12h02  1ère  Vichy 2017
 Nelly Wojtasinski  59  11h35  1ère  Nice 12h35 (1ère)
 Françoise Haudry  65  6h08  1ère 70.3 Xiamen (Chine)

 

Pour les 96 Français qualifiés à Kona en 2018

 NOM  AGE  TEMPS PLACE QUALIFICATIVE ÉPREUVE QUALIFICATIVE  TEMPS KONA 2018

 TEMPS QUALIFICATIF DES FRANCAIS EN 2017

AG 18-24 ans (2) > 1 Français qualifié en 2017
 Amaury Lafourcade 22 9h50 1er Italie 2017
 Nicolas Martin 23 10h39 1er Nice 9h18 (1er)
AG 25-29 ans (6) > 7 en 2017
 Alexis Tissot 24 9h01 1er Vichy 2017
 Édouard Tiret 26 9h19 2ème Nice 9h15 (2ème)
 Romain Louedec 28 10h28 5ème Pays de Galle 2017
 Guillaume Belgy
29 8h38 1er Cozumel 2017
 Quentin Kurc-Boucau 29 8h53 1er Floride 2017
 Antoine Méchin * 29 4h12 1er 70.3 Aix-en-Provence 1er Hawaï en 2017
 
 AG 30-34 ans (12) > 6 en 2017
 Alexis Sicard 29 9h25 2ème Maryland 2017
 Franck Kervarec 30 4h38 2ème Californie
 Jeff Lastennet 30 9h12 4ème Vichy 2017
 Cyril Lecompt
30 9h12 3ème Vichy 2017
 Sébastien Rodriguez 30 9h14 5ème Vichy 2017
 Sébastien Baillot 33 9h30 4ème Nice 10h06 (4ème)
 Fabien Besançon 33 9h39 2ème Norvège 2017
 Antoine Cullier 33
 Vincent Darcq 33  9h20 4ème Vichy 2017
 Guillaume  Heneman 33 9h22 3ème Nice 10h12 (6ème)
 Laurent Marcilloux * 33 9h20 5ème Afrique du Sud 2017
 Yannick Ampoulié
34 9h28 4ème  Maastricht
 AG 35-39 ans (13) > 11 en 2017 
 Julien Boulain 35 4h17 1er 70.3 Vichy 9h35 (1er)
 Steeve Brugière 35 9h26 2ème Chattanooga 2017
 Julien Drouault 35 9h40 13ème Afrique du Sud 2017
 Boris Hueber 36 10h29 8ème Pays de Galles 2017
 Frédéric Lureau 36 9h26 2ème Nice 10h01 (4ème)
 Johan Yvalun 36 9h30 3ème Norvège 2017
 Anthony Adam
37  8h43 5ème  Texas
 Arnaud Edus * 37 8h11 4ème Hamburg
 Thomas Durey 39 9h29 3ème Afrique du Sud 2017
 Benjamin Proux 39 9h12 3ème  Cozumel 2017
 Matthieu Journot 39 9h04 3ème Italie 2017
 Jérôme Save 39 10h22 5ème Pays de Galles 2017
 David Bouché
Lotterie
 AG 40-44 ans (20) > 16 en 2017 
 Nicolas Fritsch
39  9h16 1er Nice 9h53 (3ème)
 Nicolas Martin 39 8h57 4ème Vichy 2017
 
 Yann Rocheteau * 39 9h03 7ème Santa-Rosa (Californie)
 Alexandre Delort 40 9h31 4ème Australie2017
 Pierre Gaspariau * 40 8h59 4ème Bolton (UK)
 Nicolas Hemet 40 9h28 7ème Vichy 2017
 Jérôme Ossedat 40 9h27 3ème Nice -
 Stéphane Bernard 41 9h46 4ème Malaisie 2017
 Vincent Depuiset 41 10h34 6ème Pays-de-Galle 2017
10h08 (5ème)
 Guillaume Gillodts 41 9h12 3ème Italie 2017
 Xavier Philippe * 41 9h27 4ème  Nice 10h12 (4ème)
 Xavier Vanacker 41 10h45 10ème Pays de Galle 2017
 Antoine Gonon 42 9h37 4ème Zürich 2017
 Lionel Jourdan 42  9h24  2ème Nice -
 David Bonnal 42 9h08 5ème Vichy 2017
9h15 (5ème)
 Lionel Joly 42 9h05 12ème Barcelone 2017
 Stéphane Mettier 43 8h54 3ème Vichy 2017
9h04 (2ème)
 Jean-Christophe Holzerni 44 9h42
7ème Nice -
 Huuphoc Nguy
44 4h54 11ème 70.3 Liuzhou (Chine)
AG 45-49 ans (18)  > 23 en 2017 
 Édouard Entraygues 44 9h02 1er Italie 2017
 Christophe Halleumieux 44 9h13 4ème Italie 2017
 Samuel Pourchez 44 9h35 6ème Bolton (UK)
 Xavier Schneider 44 9h37  4ème Nice 11h33 (4ème)
 Renaud Cormier 45 9h54 8ème Afrique du Sud 2017
9h37 (7ème)
 Patrice Durand 45 10h14 3ème Los Cabos (Mexique) 2017
11h01 (3ème)
 Stéphane Rit 45 9h28 1er Zürich
9h45 (3ème)
 Frédéric Tyrode
45 9h18 1er Vichy 2017
 -
 Frank Champagne 46 9h31 5ème Barcelone 2017
9h08 (6ème)
 Laurent Bellet 47 9h24 4ème Italie 2017
11h45 (17ème)
 Stéphane Daudrix 47 9h51 6ème  Nice
 Christophe Mariotte 47
 Benoît Racadot 47 9h25 2ème Tallin (Estonie)
 Christophe Aubonnet 48 Nice
 Philippe Anthony
49 9h30  2ème Zürich 9h45 (3ème)
Laurent Jalabert 49 4h29 1er 70.3 Aix-en-Provence
 Arnaud Selukov * 49 9h25 2ème Nouvelle-Zélande
 Philippe Simon Lotterie
 AG 50-54 ans (17)  > 15 en 2017
 Philippe Bonnet-Badille 49 10h04 4ème Nice 10h17 (2ème)
 Zaid Lakhdar 49 10h27 11ème (lotterie) Nice
 Pascal Rojas Calvo 49 9h02 1er Texas
 Éric Abecassis 50 9h49 3ème Floride 2017
 Lionel Douaud 50 10h31 9ème Maastricht
 Christophe Joly * 50 9h15 6ème Texas
 Christophe Lemery * 50  1er Hawaï en 2017
 Stéphane Ollier 50 10h03 3ème Vichy 2017
9h38 (3ème)
 Philippe-Yves Rober * 50 10h05 5ème Nice 10h44 (3ème)
 Arnaud Bouvier *
51 9h45  1er Vichy 2017
10h15 (2ème)
 Bessaa Mebarek 51 9h34  3ème  Italie 2017
 Marc Seijo 51 10h06 2ème Afrique du Sud 2017
9h44 (5ème)
 Richard Genans-Boiteux 52 9h58 9ème Francfort 9h35 (9ème)
 Daniel Fasnellii 52 9h37 1er Floride 2017
 Paul-Édouard Morin 52 10h07 13ème Francfort
 Jérôme Prigeant 52 10h15 8ème  Maastricht 10h14 (8ème)  
 Yann Le Moenner
AG 55-59 ans (4)  > 4 en 2017 
 Denny Quelier
55
10h44
 2ème Vichy  2017
9h49 (1er)
 Franck Vuaillat 56 10h44 1er Malaisie 2017
 Christian Masera 57 10h52 4ème Nice -
 Alain Perroteau *
58 10h26 3ème Afrique du Sud 2017

AG 60-64 ans (3)

> 3 en 2017 
  Bruno Girardi
60 11h28 1er Vichy 2017
 Thierry Foulounoux *
62 10h25 1er Cozumel 2017
 Jean-Luc Miffand 62 12h52 1er Pays de Galle 2017

AG 70-74 ans (1)

> 2 en 2017 
Gérard Delbury
70 14h23 2ème Nice
  1. Il peut y avoir deux triathlètes de la même catégorie d'âge qualifié avec la même place sur le même Ironman de 2017 : Cela s'explique, l'un des deux ayant changé de catégorie en 2018.
  2. Les temps retenus pour la collonne "2017" sont ceux des Français qualifiés dans la même catégorie (pas nécessairement avec la même place). Mais dont la place se rapproche le plus.

 Lire aussi :

 Les Français qualifiés à l'Ironman d'Hawaï en 2017 : leurs performances !