En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies nous permettant de réaliser des statistiques de visites.

antalya escort gebze escort antalya escort ataşehir escort

Belfort : cette fête des championnats du monde de triathlon longue distance

L'organisation à Belfort des championnats du monde de triathlon longue distance les 1er et 2 juin est un événement dans la sphère triathlétique. Pas seulement parce que la France a une nouvelle fois été retenue pour la qualité de ses organisations, mais l'attraction de l'épreuve à l'assaut du ballon d'Alsace a vite fait le plein sur les différentes compétitions organisées.

Bien sûr, la perspective de participer à l'épreuve longue distance (4 km en natation, 120 km à vélo et 30 km en course à pied), qui opposera aux avant-postes les pros avec pour la France, Jeanne Collonges, Sylvain Sudrie, Stéphane Poulat, Cyril Viennot, Romain Guillaume ou Bertrand Billard en a fait rêver plus d'un. 32 nationalités seront d'ailleurs représentées au cours de cette épreuve du samedi.

Mais le week-end verra également maintenu le traditionnel half Ironman (1900 km en natation, 90 km à vélo, 20 km en course à pied) de Belfort un peu plus tard dans la matinée. Et, le lendemain, le triathlon découverte, le trikids et le courte distance depuis le lac de Malsaucy.

Pour cette épreuve bien connue des spécialistes du long, l'organistion des championnats du monde n'en reste pas moins une consécration. Belfort avait déjà été à deux reprises le terrain de l'organisation des championnats de France longue distance. Il s'agit donc d'un strapontin dont seules deux autres villes françaises avaient précédemment pu bénéficier.

À quelques jours de l'événement, les organisateurs qui ont soigné la coordination et la préparation de l'épreuve comptent sur 800 bénévoles pour sécuriser le parcours et assister les triathlètes. Mais il n'y aura pas que des bénévoles. Puisque l'accueil des particpants devra également bénéficier d'une sécurisation policière afin d'éviter toute exaction après l'attentat perpétué lors du marathon de Boston. Le plan Vigipirate sera de mise.

Avec 1 300 participants annoncés, la fête risque d'être mouvementée alors que tout le monde scrute désespérément du côté des nuages et de la température avec la hantise que ces épreuves soient transformées en duathlon (course à pied, vélo, course à pied). En effet, en dessous de 14° C, la température de l'eau interdirait la partie natation en vertu de la réglementation internationale (ITU) qui s'applique au moins pour les championnats du monde...