En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies nous permettant de réaliser des statistiques de visites.

antalya escort gebze escort antalya escort ataşehir escort

Triathlon : et si la sophrologie permettait de booster ses perfs...

oliviaRicois sophrologie« Dans la préparation de votre Ironman, il est important de visualiser la ligne d'arrivée plus loin qu'elle ne l'est réellement. C'est vital car certains triathlètes craquent ou tombent peu avant cette fameuse ligne », conseillait Mark Allen, six fois champion du monde Ironman, entre 1989 et 1995, et auteur de véritables démonstrations de force mentale sur ses courses.

Visualiser son objectif, déclencher un geste signal, dépasser certaines phobies et plus généralement améliorer sa préparation mentale... Ce sont les pistes qu'offre la sophrologie. Pour mieux comprendre, Olivia Ricois, sophrologue de B.E Sophro et sportive accomplie nous en détaille les avantages.

 

XLtri : vous êtes sophrologue. Mais quelle a été votre démarche pour ancrer la sophrologie sur la pratique sportive ?

Olivia Ricois : Jeune, j'ai pratiqué dix ans de danse classique. À l'époque, j'avais aussi découvert la course à pied à l'école et apprécié les cross... Aussi, lorsque j'ai repris le sport, à l'âge adulte, je me suis remise à courir. J'avais besoin de sérénité et de détente. Au départ, je me suis fixé de petites courses pour objectifs. Et très vite, j'ai augmenté les distances avec le 20 km de Paris, des semi-marathons, des marathons et l'année dernière les 80 km de l'Écotrail... J'ai également goûté au triathlon, avec mon mari triathlète.

Avec cette démarche de détente, la sophrologie s'est imposée assez naturellement. Car, dans le sport, on doit gérer le stress, les douleurs et d'autres maux que la médecine ne peut pas toujours régler. C'est comme cela que je me suis vraiment appropriée la sophrologie dans une optique sportive.

XLtri : l'Institut de formation de sophrologie vous a-t-il proposé une formation tournée vers le sport ?

OR : Ne venant pas du monde médical et des soins du corps (kiné., ostéopathe, etc.), j'ai abordé la sophrologie sans a priori. Il y a beaucoup de pratiques différentes et la formation vise d'abord une démarche axée sur la détente puis la visualisation... Celle-ci peut ensuite être ouverte à un concours, une compétition, la gestion du sommeil, de le douleur, la récupération ou l'amélioration du bien-être. L'objectif de sophronisation est essentiel. C'est-à-dire le fait d'adopter une vision positive visant à dépasser certaines difficultés ou atteindre un objectif donné.

La sophrologie emprunte à la fois au yoga et tient de l'hypnose. Il y une relation dynamique avec le corps, la posture et la maîtrise de la respiration. La visualisation permet d'avancer et de progresser mentalement. Tous les sens sont alors mis en jeu...

XLtri : et quelles peuvent en être les vertus pour un triathlète ?

OR : La personne définit son objectif global et le sophrologue construit chaque séance avec un objectif visant l'objectif final. Il peut y avoir un objectif général qui court sur plusieurs séances. Mais, le principe vaut pour un objectif par séance. Autant dire, qu'il n'y a pas de demandes types. En revanche, la sophrologie s'adapte complètement à la préparation mentale, l'amélioration du quotidien ou encore le dépassement de certaines phobies (espace aquatique, foule, altitude, solitude dans l'effort...).

Chaque séance est construite avec une intention. Elle s'effectue ainsi par une suite logique de mouvements doux dont la première partie est destinée à la décontraction musculaire. On progresse ensuite sur la visualisation, tout en montant crescendo. L'idée étant d'articuler mouvements et respiration contrôlée. Et d'amener mentalement la personne dans un lieu, précédemment évoqué, où tous les sens sont mis à l'épreuve. Il s'agit alors de passer d'un univers apprécié pour affronter progressivement des difficultés croissantes et évoluer vers l'objectif.

XLtri : dès lors, comment les bienfaits peuvent-ils se concrétiser au cours d'une épreuve ?

OR : Nous sommes réellement dans l'apprentissage d'une procédure. Et, comme à l'entraînement, c'est dans les répétitions effectives que fera l'athlète qu'il y aura l'acquisition d'une maîtrise et la réalisation de l'objectif. Cet exercice de répétition s'ajoute et s'intègre pleinement à l'entraînement. La visualisation permet ainsi de fixer les étapes et le cheminement pour aller au bout.

Dès lors, s'il y a un point de blocage lors d'une compétition - ou à l'entraînement, la personne pourra déclencher un geste signal que l'on aura défini en séance, lui aussi répété à l'occasion. Cette sophromnésie permet de fixer les capacités par un geste, de réactualiser ses capacités.

XLtri : ainsi, la sophrologie permet d'ajouter une capacité supplémentaire ?

OR : L'esprit ne fait pas la différence entre ce qui existe et ce qui n'existe pas. Il s'agit donc d'employer le mental pour vivre son objectif, surmonter des difficultés ou réaliser des défis personnels.

En effet, la sophrologie a tout son sens en matière de confiance, de motivation, de gestion des émotions et même en terme de récupération. Cela permet de gérer l'échec comme la victoire. Aujourd'hui, la sophrologie est de plus en plus associée en complément d'un suivi médical concernant par exemple la préparation à une opération, la gestion des douleurs ou encore l'accroissement de la récupération. Mais, dès les années 70, elle était également expérimentée dans le sport. Une étude de référence du constructeur Ford démontre ainsi l'augmentation de 50 % des capacités de concentration d'un conducteur automobile lamba, comparé à un échantillon de pilotes professionnels.

 XLtri : et y a-t-il un risque pour la personne qui se lance dans la sophrologie ?

OR : Le premier risque est de ne pas être dans la démarche. Si la personne ne se l'approprie pas, ne l'applique pas régulièrement, elle ne pourra pas non plus bénéficier des vertus. C'est pour cela que la démarche doit s'inscrire dans sa pratique sportive.

Sinon, je m'appuie beaucoup sur le ressenti, tout est bon à prendre. La personne ne partagera pas forcément toutes ses pensées ou sensations personnelles. Mais elle y recourra en séance pour visualiser son objectif. Certaines personnes peuvent pleurer... Mais, je ne suis pas là pour résoudre des problèmes, plutôt pour aider la personne à trouver le moyen de les surmonter.

 XLtri : vous envisagez de lancer des Sophrorun à Paris. De quoi s'agit-il ?

OR : Oui, je mets en place des groupes de course à pied de maximum 8 personnes avec des exercices de sophrologie : les Sophrorun. La demi-heure de footing est ponctuée d'exercices visant un objectif collectif. Nous pouvons alors travailler différents thèmes et la visualisation.

La démarche est intéressante notamment pour la prise de conscience avec le rythme des foulées. À mon sens, la cohérence cardiaque peut être un objectif. Le fait d'abaisser le rythme cardiaque influence la tête et les pensées... Pour la posture de concentration et de recentrage, c'est important d'entendre !

 

Pour contacter Olivia Ricois : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.  B.E Sophro

En bref

 

Recharger sa licence 2019 pour participer aux épreuves de course à pied

Licence fftri
La nouvelle règlement de la Fédération d'athlétisme de novembre 2018 a fait beaucoup de bruit. En ne reconnaissant plus explicitement la licence de triathlon, celle-ci n'aurait plus permis aux triathlètes de se présenter (sans certificat médical) aux épreuves de course à pied. Pour y remédier, la FFtri réédite les licences (à recharger sur le site fédéral) avec la mention "sport en compétition". Le moyen de les rendre admissibles en course à pied !
 

Record impressionnant de Patrick Lange sur l'Ironman d'Hawaii

patrick lange ironman
#ironmanhawaii Patrick Lange remporte pour la deuxième année consécutive les championnats du monde de triathlon Ironman ce 13 octobre 2018. À 32 ans, l'Allemand termine en 7h52'39, premier à descendre sous la barre des 8h à Hawaii. Record impressionnant après un marathon en 2h41. Le deuxième, Bart Aernouts (7h56), et David McNamee (8h01) cassent également le record de l'épreuve. Année de record !
 

Un douzième Ironman français en 2019 : l'Occitaman en septembre

occitaman2019

Annoncé pour septembre 2019 par le TUC Triathlon, à l'occasion de sa 10ème édition, l'Occitaman sera le nouveau triathlon XXL à Toulouse ! Si la date précise n'est pas encore fixée, les inscriptions sont prévues dès mars prochain...
 

 

Plonger dans les brumes celtiques n'est pas donné à tout le monde !

La vidéo de Trail and Mountain Runner revient sur les conditions extrêmes du triathlon longue distance (XXL) Celtman en Ecosse.
 

Un certificat médical tous les trois ans, sauf...

licence renouvellement triathlon
Le bureau de la FFtri d'avril a validé le processus de renouvellement "automatique" des licences. La présentation d'un certificat médical sera obligatoire tous les trois ans pour les triathlètes qui n'ont pas de problème de santé. Toutefois, ils seront soumis chaque année à un questionnaire de santé préalable...