En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies nous permettant de réaliser des statistiques de visites.

antalya escort gebze escort antalya escort ataşehir escort

Swimrun : le dernier-né croate des series ÖTillÖ

michael Lemmel OTILLONouveau-né du circuit de swimrun ÖTillÖ, la création début avril de l'épreuve croate à Hvar a été un franc succès. Gardant l'esprit nature sauvage et difficultés, la traversée des îles en trail et natation a été conforme à ce que souhaitait les organisateurs de l'ÖTillÖ Swimrun World Series.

Le directeur, Michael Lemmel, également créateur en 2006 des swimruns avec son associé Mats Skott, nous livre dans un entretien son ressenti sur cette course dont deux formats étaient proposés : sprint (2,5 km natation et 13 km course à pied) et longue distance (10 km natation, 35 km trail).

swimrun Hvar 01XL TRI. Comment vous est venue l'idée de créer un nouveau swimrun en Croatie ? Et qu'avez-vous pensé de cette première édition ?

Michael Lemmel. Nous cherchons tout le temps de nouveaux sites pour organiser des courses dans le circuit ÖTILLÖ. On souhaitait également organiser des épreuves plus tôt dans la saison et en trouver d'autres plus tardives, en fin de saison. Dans cette logique, cette nouvelle épreuve de Hvar avait lieu dès les 1er et 2 avril.

La Croatie était parfaite. Un site très beau, une épreuve rude, un temps stable et un site facile d'accès. Cette première édition était parfaite notamment pour la longue distance (9 km natation et 40 km trail au final).   

XL TRI. Avec deux formats de swimrun S et XL, aviez-vous un objectif en terme de difficulté notamment sur la natation ?

Michael Lemmel. ÖTillÖ Swimrun World Series organise directement et à 100 % ses épreuves. Il n'y a donc pas d'organisateur croate. Et, nous cherchons à créer des courses différentes, certaines avec des natations qui demandent un peu plus d'intensité et d’autres avec d'autres facteurs qui sont privilégiés. Chaque course ÖTILLÖ doit être un challenge !

De même, le swimrun croate est une course 100 % ÖTILLÖ. Comme à Engadin, Isles of Scilly, en Allemangne et en Suède. Il n'y avait donc pas de contrainte réglementaire ou autre. :-)   

swimrun Hvar 2XL TRI. À Hvar, quel était l'objectif des modifications de tracé de dernières minutes ?

Michael Lemmel. Quand on s'attaque à des courses en « pleine nature », il faut toujours être prêt à adapter l'épreuve aux conditions réelles. La modification de la section la plus longue en natation, à Hvar, visait à minimiser l’exposition aux courants en pleine mer (courant, vent, houle) des concurrents. Et, malgré cette adaptation, elle restait exposée.

Dans la mesure du possible, nous souhaiterions maintenir en 2018 la course telle qu'elle était prévue initialement. Mais il nous faudra des conditions météorologiques favorables. Pour toutes ces raisons, nous préparerons également un plan B.   

XL TRI. Le swimrun XL de Hvar est-il l'épreuve qualificative la plus difficile pour les world championships  ?

Michael Lemmel. Toutes les courses du circuit sont différentes et elles sont toutes difficiles. Par exemple, Utö, sur papier, c’est l'épreuve la plus courte... Mais c'est aussi celle où il y a les meilleurs coureurs, et ça va très très vite ! La course est donc très dure.

La plus facile, pour se qualifier cette année, c’était Hvar. Mais la course était dure. Engadin est aussi une épreuve difficile avec l’altitude et le froid potentiel. 1000 lacs a été très dure en 2016. Isles of Scilly, aussi, très engagée.

Donc je ne peux pas dire qu’une course soit plus dure qu’une autre. Cela dépend aussi pour qui ?   

XL TRI. Quel regard portez-vous sur l'essor des swimruns dans le monde, vous qui avez imaginé ce type d'épreuves, à l'origine, sur l'archipel de Stockholm ?

swimrun Hvar 4Michael Lemmel. Il y aura cette année des courses sur tous les continents. Autour de 450 courses. C’est fantastique d’avoir créé un sport qui explose actuellement.

Pour le circuit ÖTillÖ, le nombre d'épreuves à terme dépendra des financements et de la question d’organisation. En ce moment, nous envisageons entre 8 et 12 courses ÖTILLÖ Swimrun World Series (créées et organisées par nous seuls), et nous prévoyons environ entre 25 et 30 ÖTILLÖ Merit race (les swimruns qui comptent pour la sélection au mérite sur les championnats du monde ÖTILLÖ, NDR).   

XL TRI. Enfin, est-ce que comme en France, la Fédération suédoise de triathlon a regroupé les épreuves de swimruns ?

Michael Lemmel. Non, la Fédération suédoise n'est pas intéressée.